Frantastique et la culture francophone

Pour découvrir la richesse de la culture francophone dans le monde, retrouvez chaque jour dans votre votre leçon une citation, un extrait de film, des chansons...


Le film du jour : À bout de souffle

« Si vous n’aimez pas la mer, si vous n’aimez pas la montagne, si vous n’aimez pas la ville, allez vous faire foutre ! » À bout de souffle , Jean-Luc Godard, 1960


L’extrait du jour est tiré d’ À Bout de Souffle , film emblématique de la Nouvelle vague du cinéma français des années 60. C’est l’histoire d’un voleur de voiture (Jean-Paul Belmondo) qui tombe amoureux d’une jeune étudiante américaine (Jean Seberg). Ce film-manifeste propose une vision nouvelle du cinéma : utilisation inventive du montage, caméra à l’épaule, musique jazz, moyens réduits, éclairages naturels... Il est une illustration moderne de la tragédie de la vie : où l’homme, à bout de souffle, est trahi par la femme et où seul l’art peut sublimer la vie.

Le film du jour : Diva

« Le zen dans l’art de la tartine. (...) Y’a plus de couteau, y’a plus de pain, y’a plus de beurre. Y’a plus qu’un geste qui se répète... » Diva , de Jean-Jacques Beineix, 1981


Diva , du réalisateur français Jean-Jacques Beineix, 1981. Film policier caractéristique du cinéma d’auteur des années 1980 dans un Paris aux couleurs bleues de l’aurore. Dans l’extrait, le personnage de Serge Gorodish (Richard Bohringer) initie le héros Jules à l’art français de la tartine.

La citation du jour : Victor Hugo

« Ce que j’étais hier, je le serai demain. » Victor Hugo, Les Sept Merveilles du monde , dans La Légende des siècles

La citation du jour est issue du poème Les Sept Merveilles du monde , paru en 1877 dans le recueil La Légende des siècles . Dans cet immense ensemble de textes, Victor Hugo écrit sur l’histoire et l’évolution de l’humanité en mêlant scènes du passé, du présent et du futur.

La chanson du jour : Pas mon papa

« La nuit, je rêve de baffes et de gros zéros De fautes d’orthographe et de Victor Hugo » Pas mon papa , de Henri Salvador, 1960


La chanson du jour est signée Henri Salvador (1917 - 2008), chanteur français à la voix de velours, né en Guyane et grand amateur de pétanque. Son style élégant mélange rythmes créoles, musique jazz, blues et bossa nova. Il a commencé dans les cabarets des années 1930, puis s’est lancé dans la musique de variété. Il a écrit et adapté de nombreuses chansons populaires parmi lesquelles Maladie d’amour, Une chanson douce, Syracuse, Le lion est mort ce soir ...

La chanson du jour : Le poinçonneur des Lilas

« J’fais des trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous Des p’tits trous, des p’tits trous, toujours des p’tits trous Des trous de seconde classe, des trous de première classe. » Le Poinçonneur des Lilas , de Serge Gainsbourg (« Du chant à la une ! »), 1958


La chanson du jour a été écrite, composée et chantée par Serge Gainsbourg (1928 - 1991) - Célèbre auteur-compositeur-interprète français, la chanson Le poinçonneur des Lilas a été son premier succès. Les accords sont proches du thème de la musique de James Bond. Gainsbourg dira lui-même avoir devancé la mélodie de quelques années ! Cette chanson a été reprise par de nombreux chanteurs et groupes, comme Hugues Aufray, Les Doigts de l’homme, Tryo, le duo Alfa Rococo, etc.

Le film du jour : Jules et Jim

« On s’est connus, on s’est reconnus, On s’est perdus de vue, on s’est r’perdus d’vue On s’est retrouvés, on s’est réchauffés, Puis on s’est séparés. » Jules et Jim , de François Truffaut, 1962


La chanson du jour, Le tourbillon de la vie, est extraite du film Jules et Jim , réalisé par François Truffaut, adapté d’un roman de Henri-Pierre Roché. C’est l’histoire d’un trio amoureux : Jules et Jim sont deux amis qui tombent amoureux de la même femme, jouée par Jeanne Moreau. Cette femme libre, souhaitant vivre l’absolu de l’amour, impose ses règles et crée autour d’elle un perpétuel tourbillon de la vie... Ce film, considéré comme un chef-d’œuvre, est devenu un grand classique du cinéma français.

Le film du jour : La Haine

« C’est à moi qu’tu parles, mec ? » La Haine , de Mathieu Kassovitz, 1995


Le film du jour est un extrait du film La Haine - Film sur la violence en banlieue, le problème de l’intégration des jeunes dans les grandes agglomérations françaises et les rapports avec la police, La Haine a eu une grande influence sur le cinéma et la société française. Ce film a remporté le Prix de la mise en scène lors du festival de Cannes de 1995. Vincent Cassel (1966 - ) - Acteur français, il joue ici le rôle principal et a obtenu le César du Meilleur acteur. Les paroles de l’extrait, devenues cultes en France, sont inspirées de la célèbre réplique de Robert De Niro dans le film Taxi Driver : You talkin’ to me? You talkin’ to me? Well I’m the only one here. Who the fuck do you think you’re talking to?.

La citation du jour : Frédéric Beigbeder

« Tout écrivain est un ghostbuster : un chasseur de fantômes. » Frédéric Beigbeder, Un roman français , 2009

La citation du jour est signée Frédéric Beigbeder (1965 - ) - Écrivain, critique littéraire, réalisateur et animateur de télévision français, il a écrit plusieurs romans, tels que 99 Francs, L’amour dure trois ans ou encore Un roman français , qui a obtenu le prix Renaudot, prix littéraire français.